Témoignages : promotion 2015/2016

Un fait qui revient assez fréquemment lors d’une candidature pour un travail, c’est le manque d’expérience. Une formation telle que l’apprentissage était donc une excellente option pour à la fois poursuivre ses études et engranger une certaine expérience professionnelle afin de faciliter ma future insertion dans le monde professionnel. C’était également un moyen de rythmer un peu les études et d’appliquer ce qu’on apprend dans le contexte réel. L’association de la théorie à l’école et de la pratique en entreprise aide beaucoup à garder le cap et un certain recul vis-à-vis de ce qu’on découvre et apprend.

La plus grande difficulté que j’ai rencontrée lors de mon apprentissage, c’est de réussir à trouver un contrat. Mon cursus était un peu particulier vis-à-vis de ma formation visée, déjà spécialisée. Je viens à l’origine d’un cursus de mécanique générale, contrairement à mes camarades qui viennent eux d’une formation orientée matériaux. Je manquais donc cruellement d’expérience et de connaissances par rapport à eux et il m’a été difficile de trouver un poste d’apprenti.
Le rythme scolaire est également très serré, les cours étant sur des périodes beaucoup plus courtes nous avons énormément de connaissances à acquérir en un minimum de temps. Parfois, en un mois, il fallait assimiler l’épaisseur d’un petit dictionnaire pour passer les examens dans la foulée à la fin.

Cependant, outre ces difficultés, l’apprentissage présente quand même quelque chose de très avantageux : il nous introduit à la vie active, afin qu’on puisse déjà travailler en entreprise et appliquer presque directement ce qu’on visualise en cours. Il nous apprend également à nous adapter et à prendre du recul à la fois sur la théorie et la réalité, car ce qu’on pense idéalement appliquer n’est pas nécessairement aussi simple à mettre en place.
Ce contact avec les entreprises permet aussi de se constituer un réseau professionnel, pour des références futures.
C’est un très bon point sur le CV également et constitue une bonne expérience pour la recherche d’emploi. Les plus chanceux se verront même proposer un CDI à la fin de l’apprentissage.
Un autre point très positif, c’est que l’alternance cours/entreprise permet de dynamiser son cursus scolaire. Quand on a passé des années à suivre des cours, il peut arriver de se lasser des études. L’alternance offre une expérience plus intéressante : elle permet de continuer à apprendre des choses en cours, mais de passer régulièrement des périodes en entreprise pour couper la monotonie éventuelle des enseignements traditionnels. Le fait de voir à quoi nous servent nos connaissances motive également davantage à les étendre.
L’alternance m’a redonné goût à étudier car mes études n’étaient plus aussi répétitives, assis devant une table à écouter des choses toute la journée.

PORTRAIT Hua Olivier

 Olivier, 25 ans

Ancien Apprenti en Licence Analyse des Matériaux à l'Université de Paris Diderot