Le salaire

LA REMUNERATION DE BASE

En signant un contrat d’apprentissage, l'alternant est considéré comme un salarié et perçoit donc une rémunération qui donne lieue à l'établissement d'une fiche de paie.
Celle-ci est déterminée en fonction de :

  • L’âge de l’apprenti
  • Sa progression dans le cycle de formation
  • Son ancienneté dans l’apprentissage
  • Le secteur de l’entreprise (privé ou public)

Elle est fixée en pourcentage du SMIC, sauf dispositions contractuelles ou conventionnelles plus favorables. Dans certaines entreprises du secteur privé, du fait de leur appartenance à un groupement ou à une convention collective particulière ou suite à des accords internes, la base de calcul est le Salaire Minimum Conventionnel (SMC) et sera plus élevée que le SMIC.  

infoformation

 

 

Salaire de lapprenti


LES REMUNERATIONS SPECIFIQUES

  • Lorsque l’apprenti conclut un nouveau contrat d’apprentissage avec le même employeur, la rémunération est au moins égale à celle qu’il percevait lors de la dernière année d’exécution du contrat précédent, sauf lorsque l’application des rémunérations en fonction de son âge est plus favorable.
  • Lorsque l’apprenti conclut un nouveau contrat avec un employeur différent, sa rémunération est au moins égale à la rémunération minimale à laquelle il pouvait prétendre lors de la dernière année d’exécution du contrat précédent, sauf lorsque l’application des rémunérations en fonction de son âge est plus favorable.
  • La convention collective ou accords de branche du précédent contrat qui prévoyait un salaire plus favorable à l’apprenti ne peut être appliquée à un employeur non assujetti à ces accords spécifiques.

LES AVANTAGES FISCAUX

  • Les cotisations salariales sont retranchées du salaire de l'apprenti ainsi que certaines cotisations patronales. 

  • Dans le cadre d'un contrat d'apprentissage, l’imposition annuelle sur le revenu répond à des règles spécifiques avantageuses : les salaires versés en 2016 bénéficient d'une exonération à hauteur de 17 599 €. L’apprenti ne doit donc déclarer que la partie du salaire supérieure à cette somme.
    En cas d'entrée en apprentissage ou de fin d'apprentissage en cours d'année, la limite d'exonération doit être ajustée en fonction de la durée d'apprentissage.

infoformation